La Première dame et le Président… dans la fiction de Josée Dayan - © France Télévisions
Editorial
février 2019
La Solitude du Président…

« Ce mort sera le mien… N’importe comment, la mort de ce jeune homme sonne comme une défaite. Et si l’on y réfléchit bien, celà vient de plus loin. Il y a quelque chose de pourri : le ver était dans le fruit et le fruit vient simplement de tomber. »

Dialogue à l'Elysée entre le Président et un conseiller : « - Et du côte des manifestants ?
- Le préfet me dit qu’il faut tabler sur un million cinq…
- 300 000 de plus que la semaine dernière…
 »
Le Président réfléchit : « Les syndicats ont été habiles, et nous pas tellement… »
Et plus loin :
« Ce n’est pas la rue qui gouverne, non, mais c’est difficile parfois de gouverner contre la rue… on est tellement seul face au nombre… »
Le Président (Pascal Elbé) affronte ici la Solitude du Pouvoir, tout au long du téléfilm de Josée Dayan. Petit plus, Pierre Vasseur (le président, donc) a pour épouse une femme de caractère, Laurence (Irène Jacob) qui prend à coeur son rôle de Première dame. Pour en savoir plus sur le rôle d'Irène Jacob dans le film, c'est ici.

Ce Président-là a aussi de la trempe. S'il est inflexible, calculateur, il se consacre tout entier à sa fonction… prêt à s'y sacrifier.
« Ô misère des rois!
Régner et ne pas vivre,
A tous donner des lois…
 » :
on pourrait entendre comme la plainte d'Hérode dans l'oeuvre de Berlioz (L’Enfance du Christ). Mais Josée Dayan use d’un autre leitmotiv : Antigone, plus précisément l'Antigone de Jean Anouil, que le couple présidentiel ira voir au théâtre… à la fin du film. Et c'est aussi le prénom de leur fille !
Plusieurs fois des cartons et la voix de Depardieu soulignent la référence à la pièce :
« Quelquefois, le soir, il est fatigué, il se demande sil n’est pas vain de conduire les hommes… »
Aux paroles de Créon, ce vieux roi exténué, répondent les interrogations de Pierre :
« Il y a des moments où j’ai l’impression de me trouver sur le rebord d’une falaise, et je vois le ravin en bas et j’ai le vertige. C’est terrible le vertige… »
Il faut dire que la journée a mal commencé, comme il le remarque lui-même, avec la présence à l'enterrement d'un jeune militaire tué au combat (les paroles à la mère, la demande à la retenue auprès des médias…) et s'achève avec la mort d'un manifestant touché par les forces de l'ordre…
« Ce mort sera le mien… » déclare le Président. Et il ajoute :
« si l’on y réfléchit bien, celà vient de plus loin. […] le ver était dans le fruit et le fruit vient simplement de tomber. »
La Solitude du Pouvoir…
[alain martin, 09/01/2019]

> notre fiche sur “La Solitude du Pouvoir”

> Bande Annonce (longue)

Plus/More about…

La Solitude du Pouvoir

Diffusion France : décembre 2012, diffusion Japon : février 2016 - Le téléfilm de Josée Dayan a été diffusé sur France 2 le 12 décembre 2012 à 20h45.
Réalisation : Josée Dayan - Scénario : Philippe Besson - Image : Myriam Vinocour - Musique : Éric Neveux
Irène Jacob est Laurence - avec aussi : Pascal Elbé (Pierre Vasseur), Jacques Spiesser (Pierre Gaillard), Fabio Zenoni (André), Sabrina Leurquin (Solange Duval), Marie Kremer (Camille Vasseur), Astrid Whettnall (Ariane), Serge Hazanavicius (Patron du café Mondrian),…
Une coproduction : Passionfilms, Bel Ombre Films, Be-Films, France Télévisions, Tax Shelter du Gouvernement Fédéral de Belgique, Umedia, uFilm… - Distribution : France 2 (France) et TV5Monde (Japan)…
DR

« Les “gilets jaunes” s'invitent au théâtre »

Le journal La Croix n'a d'ailleurs pas hésité à titrer ainsi son article du 12 janvier, pointant l'utilisation d'images d'archives et d'actualités, dont les gilets jaunes, dans le documentaire que préparent les protagonistes de la pièce.

> La Croix : “Retour à Reims” & les gilets jaunes

Voir aussi : les Gilets jaunes de Retour à Reims - DR