Irène Jacob lors d'une lecture en 2011 - © alain martin
Irène Jacob : une petite biographie
Une petite sélection parmi d'autres faits

Une biographie ce ne sont pas que des dates et un parcours : parmi les qualités essentielles d'Irène Jacob, on relèvera (témoignages unanimes) sa modestie, sa gentillesse voire sa réserve, sa vitalité, sa capacité à progresser… Rien que cela -surtout dans le monde du cinéma- justifie un hommage, voire un site !
Parcourez nos rubriques cinéma, théêtre et voix pour en savoir plus…

« Elle a deux qualités qui semblent contradictoires : elle a une incroyable présence à l'écran et, pourtant, elle est apparemment banale dans la rue, vous ne la remarqueriez pas. Mais dès qu'elle est devant une caméra, elle commence à exister » déclarait déjà le Nouvel Observateur du 9/5/91). Irène Jacob existe tout de même, et pas qu'un peu, dans la rue, entre les tournages, et au théâtre…

2019

Janvier : Retour à Reims d'Ostermeier, à Paris, puis en tournée jusqu'en juin - Sortie nationale de A cause des Filles de Pascal Thomas, film choral
On-ne-sait-quand : Diffusion de The OA (Saison 2) avec Irène Jacob (tournée en 2018)

2018

Mai : Irène seule sur une scène de plexiglas à 3 mètres du sol dans VxH, la Voix Humaine, création à Montbéliard, puis en tournée nationale
Janvier-février : Irène Jacob est la voix de La Maladie de la Mort d'après Duras aux Bouffes du Nord, puis en tournée

2017

Diffusion de The Affair (Saison 3) avec Irène, tourné à l'automne 2016…

2016

Début d'année : tournage de The Collection, toujours avec Irène, en chef d'atelier de haute-couture
La Habitación, fresque historico-familiale mexicaine avec 8 réalisateurs aux manettes dans un même lieu…
Sortie de Éternité où elle est la mère de Gabrielle

2015

Sortie après péripéties de production de La Sentinelle / Dying of the Light de Paul Schraeder
Janvier-février : Les Saisons : spectacle musical avec Marianne Piketty
Série TV : un épisode de Capitaine Marleau et un autre de Boulevard du Palais
Sortie de Arnaud fait son deuxième Film auquel elle participe.

2014

Octobre-novembre : La Métamorphose Version androïde : Irène face à un robot sur les planches, au Japon puis en France
Elle est Mathilde dans L’Art de la Fugue de Brice Cauvin…

2013

Printemps : Irène dans Tout va bien en Amérique… aux Bouffes du Nord avec les comparses Benoît Delbecq et Steve Arguëlles, entre autres
Tournage de Salaud on t'aime, de Claude Lelouch : Irène est l'une des quatre filles d'un grand reporter (Johnny Hallyday)

2012

Décembre : diffusion de La Solitude du pouvoir, de Josée Dayan où Irène Jacob est la Première dame.

2011

Novembre : IF (Irène & à la voix et Francis Jacob à la guitare) en concert au Festival de Jazz de Barcelone
Octobre : tournée aux USA de IF
Janvier : Irène présente le 26 à l'avant-première de Rio, sexe, (tragi-comédie) qui sortait le 26 février suivant en France.
Avril : sortie de Je sais nager, le premier disque de IF. Le groupe IF (Irène et Francis Jacob) était finaliste du Prix Georges Moustaki décerné jeudi 3 février 2011 à Paris.

2010

Je l'aimais au Théâtre de l'Atelier
Juillet : Nuit des Particules au Grand Rex (Paris) avec projection d'un film de Pippo Delbono et Irène Jacob sur les particules, tourné au CERN, où travaillait le père d'Irène (Maurice Jacob)
Juin-juillet : diffusion des Déchainées sur Arte.
Juin : Irène Jacob est marraine de l'édition Paris Jeunes Talents 2010 dont les prix sont remis le 30. Les 9 et 28 juin, deux concerts aux Trois Baudets (Paris) de IF, groupe musical d'Irène (Jacob) et Francis (Jacob, guitare)
Mai : Les Beaux Gosses de Riad Sattouf sont présentés à la Quinzaine des réalisateurs au Festival (FIF) de Cannes, avant leur sortie au cinéma le 10 juin en France.
Janvier : Irène Jacob chante à Angoulême au 37e Festival de la bande dessinée.

2009

Octobre : Irène Jacob parmi les voix du concert de L'Orchestre national de Jazz au théâtre Marigny le 26 avec Around Robert Wyatt, reprise de l'album paru en avril 2009 (avec aussi Daniel Darc, Yael Naïm et Rokia Traoré).
Octobre : La Poussière du Temps / The Dust of Time de T. Angelopoulos présenté par Irène Jacob à Montpellier à Cinemed.
Juin : Deux lectures autour de L'Arlésienne de Bizet à l'Opéra-Comique, à Paris, les 21 et 22.
Mai : Par décret du 15 mai 2009, Irène Jacob est décorée Chevalier de l'Ordre national du Mérite.

2008

Novembre-décembre : tournage en Suisse des Déchaînées, téléfilm de Raymond Vouillamoz.
Automne-hiver : Rêve d'automne de Jon Fosse sur scène à Paris, Valenciennes, Chalon et Amiens.
Juillet-août (puis octobre-novembre) : tournage de Rio, sexe et (tragi)-comédie de Jonathan Nossiter, avec aussi Charlotte Rampling, Bill Pullman, Jérôme Kircher, Matt Dillon…

2007

Décembre : Irène tourne au Kazakhstan I skoni tou chronou (The Dust of Time) de Theo Angelopoulos - Irène Jacob en duo sur l'album de Weeper's Circus sorti fin 2007.
Novembre : La Vie intérieure de Martin Frost de Paul Auster : sortie France le 14
Mai : Projection le 3 de Faits Divers, court-métrage de Bill Barluet, avec Pierre Richard, Michael Lonsdale, Léa Drucker - le 60e Festival de Locarno programme La Double vie de Véronique, Irène Jacob est présente.
Mars : Festival Itinerances à Alès du 9 au 15 : Irène participe au jury court de cette 25e édition. Le 2 mars (9:00 sur TPS), La Double vie de Véronique est ENFIN rediffusée sur le petit écran en France dans la version originale restaurée.

2006

Décembre : lors de la cérémonie de l'Académie Européenne du Film, cette année-là à Varsovie, Irène Jacob remet le prix du meilleur acteur à Ulrich Muehe, pour son rôle dans La Vie des autres. Irène Jacob est parmi les invités d'un album de Ricardo Tété.

2005

Juin : reprise à Paris pour au moins 60 représentations de Je sais qu'il existe… au Théâtre de l’Atelier à Paris.
Mars : Irène Jacob invitée du Fou du Roi réussit à rétablir l'ordre dans sa carrière et défend sa pièce à l'Atelier.

2004

Septembre : Rentrée 2004 : Les Variations Darwin à Chaillot à Paris.
Mai : Irène Jacob est marraine de Nova Polska, Une Saison polonaise en France, ainsi que Juliette Binoche, Rita Gombrowicz & Andrzej Seweryn (600 événements de la culture polonaise en France, de mai 2004 à mars 2005)
Février : création de Je sais qu'il existe… au Théâtre national de Bretagne à Rennes, puis en tournée en France et en Suisse.

2003

Fin 2003 : tournage de L'Automne, thriller de Ra'up McGee
Septembre : répétitions à Paris de Cinq filles couleur pêche d'après Alan Ball au Théâtre de l'Atelier - tournage dans Nouvelle France, fresque historique franco-canadienne de Jean Beaudin…
Juin : Irène est jurée au Festival de Cabourg
Mars : Hommage à Irène Jacob à Alès qui reçoit la comédienne 5 jours pour une rétrospective
Janvier : Irène Jacob est Jeanne au Bûcher de Honneger, du 21 au 26, au Teatro Massimo di Palermo, le plus grand théâtre d'Italie…

2002

Novembre : elle présente à Florence La Lettre d'une Inconnue, puis elle participe activement à la fin du mois à des ateliers avec les étudiants de Łódź, Camerimage 2002 ou elle croise encore John Malkovich et Willem Dafoe.
Août-septembre : jurée au 28e Festival du Film Américain à Deauville, puis participe à une remise de prix à celui de Marrakech
Mars-juin : Irène Jacob joue La Mouette de Tchékhov, dans la mise en scène de Philippe Calvario à Brest, Lyon, Rennes puis à Paris au Théâtre des Bouffes du Nord - Elle participe au festival K Kieslowski à Rousset près d'Aix-en-Provence (France) et tourne pour Arte Nés de la Mère du Monde.

2001

Novembre : une Carte Blanche est confiée à Irène Jacob et Benoît Delbecq au Festival Acteurs acteurs à Tours….
Octobre : présidente du 16e Festival International du Film Francophone à Namur
Septembre : elle est la femme de Sade pour une lecture au Festival Les Nuits de la Correspondance à Manosque
Juillet : tournage de Si tu veux être heureux qui deviendra Mille Millièmes à sa sortie en 2002.
Juin : retour à Paris pour jouer Berthe Trépat
Début d'année : représentations de Madame Melville à Londres.

1991-2001

Voir nos pages cinéma et théâtre

1991

Mai : Prix de la meilleure interprétation féminine à Cannes pour Veronique/Weronika dans La Double Vie de Véronique de Krzysztof Kieślowski qui la propulse sur le devant de la scène…

1984

Irène Jacob revient à Paris, très attirée par le théâtre. Académie d'Art Dramatique de Paris (Ensatt, anciennement Rue Blanche).

Irène Jacob, rue Blanche, en 1985

1969

Irèbne part avec sa famille dès 3 ans pour Genève (Suisse). Elle suivra plus tard les cours du Conservatoire de Musique de cette ville.

1966

Irène Marie Jacob nait le 15 juillet à Suresnes près de Paris (et non à Genève comme l'écrivent certaines biographies), cadette et seule fille d'une famille de 4 enfants : père physicien, mère psychologue.
Plus/More about…

Une des dernières bio parues, fin 2018

On ne résiste pas, on vous donne le lien sur cette belle 4e de couverture (pour la version papier) du Petit bulletin de Lyon, réalisée à l'occasion du passage de VxH-La Voix humaine dans la capitale des Gaules…
Plus/More about…

Le portrait de Libération, 2011

Une autre 4e de couverture (pour la version papier), cette fois dans Libé, avec visite de l'appartement… « Dans la cuisine, des renoncules jaunes courbent la tige ». Dans le papier de Luc Le Vaillant (accompagné d'une belle photo 1/3 page de Richard Dumas), vous dénicherez quelques indices pour comprendre la comédienne, noyés dans un style plus «bancroche » [sic] que l'immeuble de la rue ……… où habite la comédienne (bancroche, était-ce le qualificatif approprié ? elle est charmante et montmartroise, cette maison…). On aurait pu imaginer un style plus fluide pour parler d'une comédienne à l'« étrangeté déviée », certes, mais pas complètement huysmansienne [NDLR, cette fois] ! Mais enfin, vous en saurez un peu plus, peut-être, sur ses frères et père, son parcours musical, ses lectures et ses engagements. [erratum : pour le nom du compagnon d'Irène cité dans l'article, il fallait bien sûr lire Kircher et non Kirner]. [am, 22/02/11]

« Les “gilets jaunes” s'invitent au théâtre »

Le journal La Croix n'a d'ailleurs pas hésité à titrer ainsi son article du 12 janvier, pointant l'utilisation d'images d'archives et d'actualités, dont les gilets jaunes, dans le documentaire que préparent les protagonistes de la pièce.

> La Croix : “Retour à Reims” & les gilets jaunes

Affiche “irenienne” pour la version
de la Comédie de Clermont-Ferrand - DR

visites depuis 2001